fbpx


Connaissez vous les jus de légumes (ou jus verts)?

Je les ai découverts en 2017 et avant cette date je n’avais aucune idée de leur existence.

C’est dommage parce que c’est vraiment top.

Je vous explique tout cela dans cet article!

 

La découverte des jus verts

 

J’ai découvert les jus de légumes grâce à « Fat sick, and nearly dead » (Gros, malade et presque mort).

 

C’est un documentaire reportant l’aventure d’un homme ayant décidé de se nourrir exclusivement de jus de légumes pendant 60 jours.

 

Cet homme s’appelle Joe Cross, c’est un trader australien ayant réussi et qui a profité de la vie en se nourrissant d’à peu près tout ce qui passait sous sa main.

A 40 ans, pesant 140 kg et souffrant d’urticaire chronique pour lequel il doit ingurgiter pas mal de médicaments, il décide de changer et de tenter de se soigner « de l’intérieur ».

 

Il sait qu’il doit consommer beaucoup plus de végétaux mais n’a aucune envie de mastiquer pendant des heures.

Il décide d’ingurgiter de grandes quantités de végétaux sous forme de jus de légumes pendant 60 jours.

Son périple a été suivi médicalement, et, non seulement il a perdu au final 37kg mais il a retrouvé une super forme et a arrêté ses traitement tout simplement parce que son urticaire chronique a été guéri.

 

 

 

Pourquoi c’est bon?

 

Comme expliqué dans le reportage, ces résultats certes impressionnants sont assez logiques.

Avant sa cure, le régime alimentaire de Joe Cross était constitué à 95% de céréales, sucres et de graisses et à 5% de végétaux.

Son système immunitaire était défaillant du fait de grandes carences.

Il ne parvenait pas à combattre les différentes maladies qui l’attaquaient.

 

 

La cure a agi comme un bain de jouvence, une renaissance pour son organisme.

Il a pu éliminer les déchets accumulés au cours des années de mauvaise hygiène alimentaire et se fortifier par l’apport massif de vitamines, d’oligo-éléments et de micro-nutriments contenus dans les fruits et légumes.

 

C’est un gros avantage du jus vert.

Vu qu’on ingère un liquide, dépourvu de toute fibre ou matière solide, la digestion ne se déclenche pas et le jus est assimilé directement et rapidement par l’organisme.

On assimile très vite tous es éléments nutritifs des fruits et légumes crus.

 

Par comparaison, les jus industriels souvent vantés par les publicités pour leurs apports sur notre santé, perdent au MINIMUM 50% de leurs vitamines et oligo-éléments.

La perte de ces éléments nutritifs est due à la pasteurisation à haute température qu’ils subissent pour être conservés plus longtemps.

 

 

En 2006, une revue bibliographique européenne a montré que les jus de légumes sont aussi bénéfiques pour notre santé que des fruits et légumes consommés de manière classique et qu’ils participent à la réduction des risques de cancer, de maladies cardio-vasculaires et de la maladie d’Alzheimer.

 

Par ailleurs, Shenoy et Kazaks ont démontré en 2008 que la consommation de jus de légumes permet d’augmenter de manière pratique leur proportion dans les régimes alimentaires qui en comportent trop peu.

 

Mais il existe aussi une étude japonaise de 2007 montrant que quelque soit la quantité de jus absorbée, ça ne compte que comme une seule portion de fruits et légumes.

Donc, malgré les apports nutritionnels intéressants, cette méthode est un mode de consommation principal de légumes insuffisant.

 

Par ailleurs, il faut noter que certains végétaux sont particulièrement riches en minéraux (le sodium pour la tomate) ou en sucre (betterave) et qu’il faut donc les consommer avec modération.

 

 

J’ai personnellement retenu de ces études qu’il est très intéressant de consommer des jus de légumes pour notre santé mais que cela doit rester un complément à notre régime alimentaire voire un substitut ponctuel à certains repas.

Au quotidien, il faut plutôt se concentrer sur notre régime alimentaire qui doit comporter une grande proportion de fruits et légumes et et éviter au maximum tout produit raffiné.

 

 

J’ai donc décidé de faire des jus verts un aliment plaisir que nous consommons en famille le dimanche matin ou lors de collations l’après-midi.

Ce qui intéressant c’est qu’en faisant ça, j’inclus un aspect pédagogique en préparant ces jus en faisant participer mes enfants.

Ils associent les fruits et légumes à leurs gouts respectifs et prennent grand plaisir à déguster ces jus qu’ils ont préparés eux-même.

C’est bien plus gratifiant pour eux que de siroter un jus de fruits industriel…

 

Merci pour l’aide les enfants!

 

Centrifugeuse ou extracteur de jus?

 

Pour faire des jus, il va falloir tout d’abord vous équiper.

Là vous aurez à faire le choix entre centrifugeuse et extracteur de jus.

 

La centrifugeuse utilise une vitesse de rotation élevée et la force centrifuge pour transformer tout ce qui y est introduit en jus.

Par cette méthode d’obtention, énormément d’air peut s’introduire dans le jus et ce dernier s’oxydera plus rapidement, en empêchant sa conservation.

Elle présente cependant l’avantage d’être moins onéreuse qu’un extracteur de jus.

 

 

L’extracteur, lui, utilise la pression à froid en écrasant lentement les végétaux introduits grâce à une vis sans fin.

Seul le jus est récolté; la chair et les fibres du fruit sont évacuées.

Cette méthode d’extraction du jus évite l’ajout d’air et permet de conserver ce dernier jusqu’à 24heures (par contre, pour en retirer le maximum de bienfaits, il est préférable de les consommer rapidement).

Par ailleurs, son rendement est bien meilleur que celui d’une centrifugeuse et il permet d’extraire également le jus de plantes (orties, épinards…).

 

 

Parce qu’il présente les gros avantages de moins dénaturer les aliments et de fournir un jus sans fibres directement assimilable par l’organisme, j’ai choisi l’extracteur de jus.

 

Je possède un modèle de la marque Silvercrest de Lidl et il fonctionne très bien.

Je peux également vous conseiller ce modèle de chez Koenigg qui équipe mes parents et qui est excellent avec sa large bouche qui permet d’introduire des pommes entières.

Le monde établit un classement annuel des meilleurs machines et pour cette année, le classement est:

 

  1. Le Tribest Slowstar: garanti 10 ans, très bon rendement, vitesse très lente qui évite l’écume.
  2. L’Omega VSJ843: silencieux, optimisé pour un nettoyage facile, très gros rendement sur les légumes verts.
  3. L’Omega 8224: le meilleur sur les légumes racines et les fruits durs.

 

Composez votre jus de légumes

 

En ce qui concerne la composition de votre jus, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination et vous faire plaisir en variant les goûts et les couleurs.

Je vous liste dans cet article les bienfaits de plusieurs fruits, légumes, herbes et épices pour vous donner des idées.

 

Il est recommandé de ne pas dépasser 40% de fruits dans la composition du jus.

D’abord parce que les fibres des fruits sont plus digestes que celles des légumes et qu’il n’est pas forcément nécessaire de les passer en jus pour les consommer.

Ils sont utilisés plutôt pour adoucir un jus de légumes qui serait fort en goût.

Par ailleurs les fruits apportent plus de sucre que les légumes et il est recommandé de ne pas en consommer trop pour éviter les pics glycémiques et fatiguer le pancréas.

 

Vous pouvez même ajouter des épices et des herbes aromatiques dans vos jus pour varier les goûts et bénéficier de leurs bienfaits sur votre santé.

 

Personnellement, tantôt j’improvise en fonction de ce qu’il reste au frigidaire, tantôt, je suis une recette définie afin de découvrir les différentes associations qui fonctionnent.

 

Pour les recettes, je vous conseille fortement cet ouvrage: Recettes à l’extracteur de jus chez Larousse.

Il est très clair et propose des jus ayant diverses propriétés (énergisant, détox, gourmand…) au gré des quatre saisons.

Petit bonus: le livre propose des recettes saines afin d’utiliser l’okara, c’est à dire le résidu des végétaux après extraction de leur jus.
Cela vous dit de tester des petits muffins carotte-pomme-gingembre ou des cookies à l’okara d’amande?

 

Pour les jus improvisés, j’ai déjà pu tester des associations telles que Pastèque-Tomates, Pomme-courgette-Basilic (ou menthe), Melon-Carottes-Gingembre…

Ils étaient tous aussi délicieux les uns que les autres.

 

 

 

 

 

 

 

N’hésitez pas.

Lancez-vous, vous ne le regretterez pas.

 

Bonne dégustation.

Xavier

 



Références

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2007-01/kc-1pj012407.php

S. Shenoy, A. Kazaks, R. Holta and C. Keena (September 2008). Vegetable Juice Is an Effective and Acceptable Way to Meet Dash Vegetable Recommendations. Journal of the American Dietetic Association 108(9), A104.

Qi Dai MD, PhD, Amy R. Borenstein PhD, Yougui Wu PhD, James C. Jackson PsyD, and Eric B. Larson MD, MPH (September 2006). Fruit and Vegetable Juices and Alzheimer’s Disease: The Kame ProjectAm. J. Med. 119(9), 751-759.

 

 



Catégories : Manger sainement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *