fbpx


Quand on y connaît rien, entendre parler de méditation peut être intimidant.

Il nous vient tout de suite en tête l’image de pratiquants chevronnés immobiles dans des positions improbables dans des lieux qui le sont tout autant. Non?

Enfin, c’était mon cas.

 

Bien que je reste grand débutant (au moment de l’écriture de cet article), les choses ont un peu changé pour moi et je souhaite partager avec vous la technique que j’utilise.

 

 

Découvrez la méthode 3.6.5.

 

J’applique une méthode découverte dans ce  livre d’Olivier Roland et dont la paternité revient au docteur David O’Hare (auteur de Cohérence cardiaque 3.6.5. Guide de cohérence cardiaque jour après jour) : la méthode 3.6.5.

Cette méthode est extrêmement simple dans son principe.

Elle propose de méditer 3 fois par jour en s’installant confortablement sans s’allonger, en faisant 6 respirations par minute, pendant 5 minutes.

3.6.5. Simple, non?

 

Vous pouvez facilement inclure la première séance de méditation de 5 minutes dans votre routine matinale.

De préférence, on la positionnera après la séance de sport pour faire la transition entre un état d’agitation et un état apaisé pour le reste de la routine (lecture, développement, préparation etc..).

 

Installez vous confortablement sur une chaise ou par terre en pliant vos jambes tout en gardant le dos bien droit.

Il est préférable de ne pas s’allonger pour éviter de se rendormir … tout simplement.

 

Pour tirer le meilleur de cette séance, il faut supprimer toute source de désagrément ou d’interruption.

Passez votre téléphone en mode avion, coupez la musique, assurez vous qu’on ne vous dérangera pas pendant 5 minutes.

 

 

Apprenez à vous concentrer sur le moment présent

 

Lorsque vous êtes en position, réglez un minuteur sur cinq minutes et fixez un point fixe lointain ou fermez les yeux.

A partir de ce moment, il faut vous efforcer de ne vous concentrer que sur votre respiration.

Prenez une grande inspiration pendant 5 secondes et expirez lentement pendant la même durée. 

 

Vous constaterez, surtout au début de votre pratique, que vous allez être submergé de pensées de toutes sortes.

C’est tout  fait normal.

Il faudra simplement constater la présence de ces pensées, les noter mentalement et ramener votre concentration vers votre cycle de respiration.

 

Personnellement, j’ai été halluciné au début de ma pratique de constater la vitesse à laquelle mes pensées divergeaient.

Je n’ai pu m’empêcher de sourire en me rendant compte d’un cercle vicieux.

On divague, on se concentre à nouveau, on pense alors que c’est fou comme on divague rapidement et… se rendre compte qu’on divague à nouveau…

 


Faîtes que ça s’arrêteeeee!!

 

 

Il m’a fallu plusieurs jours de pratique pour rester concentré complètement sur ma respiration pendant 3 cycles.
Ne vous découragez pas lorsque vous commencerez.

Tout l’intérêt de l’exercice est là: on s’entraîne à se concentrer et à focaliser son attention.

 

Pendant ces cinq minutes de méditation, restez concentré sur votre respiration, laissez simplement passer vos pensées et tâchez de prendre pleine conscience du moment que vous vivez, de votre corps et de vos sensations.

L’un des buts de la méditation est de vous faire prendre conscience du caractère éphémère et passager des sollicitations de notre corps et de nos tentations.

Donc, lorsque vous méditez, si vous sentez un désagrément au sein de votre corps (démangeaison, légère douleur, fourmillement…), essayez de ne pas réagir instantanément.

Voyez plutôt si ça ne disparaît pas ou si vous arrivez à vous en accommoder.

 

Pendant votre journée, lorsque vous vous retrouverez à nouveau dans cette situation ou face à une tentation, rappelez vous votre séance et le caractère passager des sollicitations.

Tâchez de la laisser passer.

Dirigez plutôt votre conscience et votre attention vers ce qui compte le plus sur le moment (travail, enfant, repos…).

 

 

Pour tirer profit complètement de cette méthode, il vous faudra prévoir deux autres sessions de méditation.

Soyons honnêtes, il peut être très compliqué de trouver deux autres sessions de cinq minutes dans la journée où recréer les conditions optimales de méditation.

Une solution peut être d’effectuer une séance supplémentaire dans votre lit avant de vous endormir. 

 

 

J’espère que la lecture de cet article aura démystifié pour vous la méditation grâce à cette méthode d’initiation.

 

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer.

Xavier.

 



 

Catégories : S'améliorer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *